• Blu

     

    Blu "Le Nozze del cielo con il mare" 

     

    Onda di cielo che si crede mare  

    Grido di mare che ama il cielo  

    A piedi nudi nello stupore  
     

    Le poème de Francesco dit "le désir" du ciel et de la mer de se fondre intimement... Tellement fort que le ciel devient Mer pour la rejoindre et la faire sienne, l'aimer, et la faire crier de joie ! 
    Parce que son clair regard est tourné vers le Ciel, et que son cœur méditerranéen aime la Mer, Francesco a souhaité célébrer "les noces du ciel et de la mer ". Parce que j’aime ses mots alliés à ses œuvres, je ne saurais pas les désunir tant leur mariage est magique… Rien ne peut mieux définir Francesco que ses propres mots mis en images par ses soins… Rien n’exprime mieux son humanisme, son talent, sa poésie… Que vivent l’espoir, l’harmonie, la Beauté… toujours et malgré tout… en dépit de la cruauté ou de la laideur latente.

    eva baila 

     

    Ciao Gianmaria! 

    Video et présentation by Eva Baila. Textes, peintures, photos by Francesco Pagni.

        

    Pin It

    12 commentaires
  • Mare nostrum.

    "Hommage aux émigrants de la méditerranée." 

     

    Une petite robe bleue, d'eau, de lumière et d'amour.

     

    Elle s'en va le long des flots en écoutant leurs histoires.

    Elle plane au fil du bleu en caressant leurs soupirs.

    Elle leur murmure des berceuses pour les faire encore rêver.

    Elle les blottit dans son satin à l'abri des horreurs.

    Elle leur sourit légère pour chasser leurs cauchemars.

    Elle les nourrit de pain, de sel et de paix. Du rouge des coraux et de soleil primordial . 

     

    Les femmes, les hommes, et les enfants, en fuite des guerres, de la faim, de la pauvreté, des persécutions politiques et religieuses en Afrique. Leurs espoirs, brisés par l'inconscience et l'indifférence humaine, vivront toujours au fond du bleu de la "mère" Méditerranéenne.  

     Petite robe bleue, protège leur sommeil.

     

    Depuis l'an 2000, plus de 28.000 émigrants sont morts dans la Méditerranée pour rejoindre l'Europe.  

      

    Mansani Cissé Lamine M'bengue. 

    Francesco© Illustration. Texte.

    Mare nostrum.

    Pin It

    33 commentaires
  • Page d'écume.

     

    Là-bas, les coquilles étaient des mots précieux à cacher au fond de mes poches.

    Et la mer d'un vert phosphorescent qui grésillait...

    Là-bas, la sciure de bois avait l'odeur des mains de mon grand-père.

    Et la mer qui roulait les galets...

    Là-bas, les poissons à peine pêchés. Le bourdonnement des abeilles autour des buissons de lavande.

    Et la mer qui n'avait pas de limites...

    Là-bas, le vent du désert. La sieste détestée de l'après-midi. Le violet des bougainvilliers.

    Et la mer qui rugissait. Flux et reflux...

    Là-bas, les fourmis noires à la file, sur la chaux blanche, brûlante de soleil, m'hypnotisaient.

    Et la mer qui m' éblouissait...

    Là-bas, à l'ombre du grand eucalyptus, les yeux noirs de Jaira, me faisaient rêver l'univers.

    Et la mer qui cachait ses étoiles...

    Là-bas, des échos de révolution. Des drapeaux rouge et blanc qui éclataient dans le ciel bleu.

    Et la mer qui se réfléchissait dans le ciel...

    Là-bas, j'ai laissé l'enfant que j'étais. Mes amis. Mes premières amours. Mon chien. Mes chats..

    Et la mer qui buvait le soleil... 

    Là-bas, mon âme, mon corps, se sont imbibés de lumière, de couleurs, d'odeurs et de traces indélébiles.

    Et la mer qui racontait ses mythes éternels... 

     

    "Là-bas" est encore là.

    Dans mes mots. Dans mes peintures. Dans mes dessins.

    Enraciné en moi.

    Et la mer est encore profonde...

     

     Com'è profondo il mare. Lucio Dalla.

    Francesco© Photo. Texte.

    La-bas.

     

    19 mars 2015

    J'exprime toute ma solidarité à la Tunisie démocratique et à toutes les victimes innocentes de la folie humaine.

    Là-bas.

    Pin It

    25 commentaires
  •  Rochers.

     

    Crier la lumière.

    Offrir le regard et les mains.

    et des brins d'or voltigent dans mes yeux...

    Beauté. Instant d'ivresse. Morceau de rien.

    Noir. Charbon flottant.

    et des mots marins papillonnent au sommet des vagues... 

    Soupir de vert. De bleu. De blanc.

    Robe de nuages.

    et le soleil brûle la langueur des jours...

    Volupté méditerranéenne.

     

    Ya Jamal. Khaled. 

    Francesco© Photo. Texte.

    Axiome.

    Pin It

    31 commentaires
  • Hiver.

     

    Labyrinthe horizontal.

    Lavis sur une page de ciel.

    Vagues grésillantes de blanc.

    Étincelles de noir.

    Brumes de voyelles.

    Étoiles de mousse.

    Au bord du vide.

    Dans l'absolu.

     Caspar David Friedrich.

    Son souffle imperceptible. 

      

     Élégie. Patti Smith.

    Francesco© Photo. Texte.

    Labyrinthe horizontal

    Pin It

    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique