• Michelangelo Antonioni.

    Michelangelo Antonioni.

     

    Michelangelo

    tes visions énigmatiques

    ton regard anthropologique

    ton introversion profonde

    ta douceur sombre

    tes mystères lucides

    tes silences lumineux

    ton langage abstrait

    tes narrations géométriques

    tes foudres créatives

    tes éclairs de beauté

     

    1960 L'avventura. 1961 La nuit. 1962 L'éclipse. 1966 Blow-up. 1970 Zabriskie point. 1975 Profession: reporter.

    1982 Identification d'une femme.

     

            

     Michelangelo Antonioni. Caetano Veloso.

    Edited by Francesco© Photo. Texte. Video: Youtube.

    Michelangelo Antonioni.

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Mai 2015 à 23:10

    J'aime ce regard qui peut vagabonder dans le flou, et la sensualité légère de la musique. La musique de tes mots me plait par son contraste, comme une litanie décidée.

    2
    Lundi 11 Mai 2015 à 23:51

    Quel bel hommage Francesco ! Ta photo mystérieuse est tout à fait évocatrice de l'atmosphère du film Blow Up. On pourrait te soupçonner d'avoir été présent sur le tournage ! C'est tout à fait le souvenir que je garde de ce film... Tout le film est construit autour de cette photo et du photographe qui l'a prise, qui la développe, l'agrandit à l'infini, en agrandit un détail étrange, tout le long du film, une photo qu'il finit par faire exploser à force de l'agrandir... Merci Francesco, merci, tout est là ! Et aussi la très émouvante remise du prix à Antonioni, et la belle voix de Caetano Veloso ! Merci, merci Francesco !  

    3
    Mardi 12 Mai 2015 à 08:27

    Un film que je ne connais pas mais superbe flou verdoyant , merci . J' aime beaucoup

    Jacques Nicholson . Bonne journée Francesco ! ,

    4
    Mardi 12 Mai 2015 à 08:52

    Un texte vraiment bien illustré par ce cliché.
    Bonne journée

    5
    Mardi 12 Mai 2015 à 08:57

    bonjour francesco,

    une magnifique photo, un flou artistique que j'aime beaucoup.

    bonne journée, bises, véronique

    6
    Mardi 12 Mai 2015 à 09:11

    la douceur du flou.. comme lorsque l'on ferme les yeux et que l'on ne regarde qu'au travers des cils... bel article comme toujours.

    7
    Mardi 12 Mai 2015 à 09:54
    marine D

    Une vision énigmatique, tu me donnes envie de revoir Blow-up, Francesco

    8
    Mardi 12 Mai 2015 à 11:07

    Un de mes films préférés toutes époques et tous styles confondus, un film qui me parle, m'émeut, m'interroge, me subjugue.
    Baci Francesco.

    9
    Mardi 12 Mai 2015 à 11:20

    Quel effet ce flou et cette douceur verte très belle vue reposante

    amitié

    10
    Mardi 12 Mai 2015 à 13:21
    Le flou et le zoom choisis et assumés fonctionnent très bien. Cela nous plonge dans l'intimité de l'image nous rend plus proche de cette vision. Merci pour ce beau partage.
    11
    Mardi 12 Mai 2015 à 15:10

    Un regista molto molto brava, non sempre capito, forse a volte troppo enigmatico, ma grande, veramente grande.

    Belle le parole che hai usato per onorarlo!!

    Ciao, Pat

    12
    Mardi 12 Mai 2015 à 17:11
    Very nice image!Great work!
    13
    Mardi 12 Mai 2015 à 21:34

    Superbe flou poétique !

    14
    Mardi 12 Mai 2015 à 22:09

    Un flou de beauté !!! une concentration de verdure

    Un bel hommage par les mots ! 

    15
    Mercredi 13 Mai 2015 à 08:32

    Un bel hommage

    JP

    16
    Mercredi 13 Mai 2015 à 10:00

    Une très beau flouté qui nous emmène dans un très beau rêve!

    17
    Jeudi 14 Mai 2015 à 10:02

    "Je veux peindre la pellicule comme on peint une toile" dit Antonioni. "Je veux inventer des relations entre les couleurs, et non me contenter de photographier les couleurs naturelles."

    Et pour que certaines nuances ressortent mieux sur la pellicule, Antonioni va même jusqu’à repeindre les lieux !


     


    <table class="bodyImageContainer" style="mso-table-lspace: 0pt; mso-table-rspace: 0pt; display: inline; width: 250px; border-collapse: collapse !important;" border="0" cellspacing="0" cellpadding="0" align="right">
    <tbody>
    <tr>
    <td style="mso-table-lspace: 0pt; mso-table-rspace: 0pt; border-collapse: collapse !important;" align="left" valign="top"> </td>
    </tr>
    <tr>
    <td class="bodyContent" style="mso-table-lspace: 0pt; mso-table-rspace: 0pt; color: #505050; font-family: Helvetica; font-size: 10px; line-height: 110%; text-align: center; border-collapse: collapse !important; padding: 0px 0 0px 0;" valign="top"> </td>
    </tr>
    </tbody>
    </table>

    L’équipe de tournage de Blow up se retrouve donc à peindre en noir les allées initialement rouges du parc, ou à colorer en bleu la façade de tout un immeuble..."


    Belle  image pour ce monde d'illusions....bel hommage !


    Merci Francesco


     

    18
    Samedi 16 Mai 2015 à 20:57

    Ces grands espaces de silence, et ces bruissements de feuilles.Les angoisses du monde auscultées avec élégance, angoisse et poésie. Les films d'Antonioni annoncent toujours le suivant. Je suis fan! Et tu lui rend là à travers tes mots et ce flouté artistique un bien bel hommage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :